Une autre victime de Roman Polanski

Publié le par Mathieu Zeugma

Charlotte-lewis.jpg

 

 

 

En 2010 Charlotte Lewis, une autre victime de Roman Polanski, déclarait publiquement avoir été elle aussi violée « de la pire des façons ». Les faits étaient relatés dans les colonnes du Guardian.

 

Article original :

http://www.guardian.co.uk/film/2010/may/15/charlotte-lewis-accuses-roman-polanski?mobile-redirect=false

 

 

Une actrice britannique clame avoir été abusée sexuellement

par Roman Polanski quand elle avait 16 ans

(British actor claims Roman Polanski

sexually abused her at 16)

 

 

par Ed Pilington, The Guardian, 15 Mai 2010

 

Les problèmes judiciaires du metteur en scène Roman Polanski, qui est actuellement en résidence surveillée dans son « château » suisse en attendant son extradition vers les états-unis pour une accusation de viol sur une fillette de 13 ans il y a trente ans, s'est encore épaissie hier quand une actrice britannique a déclaré qu'il avait sexuellement abusé d'elle durant les années 80 quand elle avait 16 ans.

 

Charlotte Lewis, qui a maintenant 42 ans, est apparue dans le bureau de son avocat, Gloria Allred, à Los Angeles pour annoncer aux journalistes l'accusation selon laquelle Roman Polanski aurait abusé d'elle « de la pire des façons » à Paris. Elle n'a pas donné de détails, et aucune preuve n'a été apportée pour soutenir l'accusation.

 

Mais Allred a dit que sa cliente voulait présenter cette accusation dans le but de montrer à la justice américaine que les charges retenues contre Polanski – selon lesquelles il aurait drogué et violé une fillette de 13 ans dans la maison de Jack Nicholson en 1977 – n'étaient pas isolées.

 

Lewis, qui est apparue dans le films de Polanski « Pirates » en 1986 – quatre ans après que l'agression supposée se soit produite – a lu une déclaration lors d'une conférence de presse et a refusé de répondre aux questions. « Il a abusé de moi et j'ai dû vivre avec les effets de son comportement depuis que c'est arrivé. Je ne veux que justice. » a-t-elle déclaré.

 

La police de Los Angeles a confirmé à l'Associated Press que Lewis avait été interrogée par leur service, mais qu'aucune enquête n'était entamée.

 

Polanski, le réalisateur de classiques d'Hollywood comme « Chinatown » et « Rosemary's Baby », est tombé dans les limbes judiciaires depuis septembre quand un mandat américain demandant son arrestation a été émis après qu'il ait voyagé en Suisse pour recevoir une récompense dans un festival cinématographique. Il a été confronté aux charges qui pèsent contre lui selon lesquelles il a administré des Quaaludes et du champagne à une gamine de 13 ans en 1977 pour la violer ensuite, a plaidé coupable pour avoir eu recours à une relation sexuelle illégale avec une mineure. Mais il s'est envolé avant la sentence.

 

Cette semaine le juge de Los Angeles qui suit le cas Polanski a refusé une requête de ses avocats de rendre public un témoignage secret faisant partie de l'affaire. La défense a répondu que cela aurait prouvé la mauvaise conduite du juge, maintenant décédé, qui avait pris en main cette affaire.

 

L'équipe d'avocats de Polanski a déclaré ne pas être au courant des allégations de Lewis.

 

Lewis est aussi apparue dans le film de 1986 intitulé « The Golden Child » et a eu de petits rôles dans d'autres films et émissions de télévision.

 

Allred est connue pour s'occuper d'affaires controversées. Elle a récemment représenté Rachel Uchitel, l'une des femmes impliquées dans l'affaire du golfeur Tiger Woods.

 

Hier au Festival du film de Cannes, l'acteur Michael Douglas a déclaré qu'il ne signerait pas la pétition pour soutenir Polanski – postée sur un site web contrôlé par le philosophe français Bernard Henri Levy – parce que Polanski n'a « pas respecté la loi ».

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Traduction articles

Commenter cet article